Lignée des Verdelhan

Histoire de la famille Verdelhan

Outils pour utilisateurs

Outils du site


armorial_du_gevaudan_lescure

L'Armorial du Gévaudan (Lescure)

« Décrit les familles nobles en suivant l'organisation féodale du Gévaudan : comtes et vicomtes, baronnies, familles ayant possédé les douze gentilhommières du Gévaudan, autres familles nobles de la province. Comprend des tableaux synoptiques énumérant les chevaliers des ordres hospitaliers, les officiers généraux, les dignitaires de l'Eglise, l'assemblée de la noblesse en 1789, etc. »

Auteur : Marie-Henri-François-Charles Lescure (vicomte de)

Edition originale : 1929.

Les Verdelhan dans cet ouvrage

La description de la famille de Verdelhan est située aux pages 794 à 799 de l'ouvrage.

Retranscription

DE VERDELHAN

Ecartelé : au 1, de sable à une étoile d'argent ; au 2, d'azur à trois coquilles d'or, 2 et 1 ; au 3, d'azur au lion d'or ; au 4, de gueules à six besants d'argent, 3, 2 et 1.

Ancienne famille cévenole, connue dès le XIVe siècle. Jacques Verdelhan, du mas de Calberte, vivait en 1334. On trouve d'autres membres de cette famille à Merveillac, Coudoules, Mende, Saint-Frézal de Ventalon, Saint-Privat de Vallongue.

Jacques Verdelhan, du lieu de Merveillac, fut taxé pour la rançon des fils de François Ier prisonniers en Espagne en 1529.

La branche de Merveillac s'éteignit à la fin du XVIIe siècle. La branche des seigneurs des Molles, encore existante, commence sa filiation avec :

I. Pierre Verdelhan, habitant à Thonas, près de Saint-Germain de Calberte, père de :

II. Daniel Verdelhan, sieur de Thonas, marié, le 30 avril 1608, à Jeanne Planque, dont il eut :

  • 1° Pierre, qui suit ;
  • 2° Daniel ;
  • 3° Jacques ;
  • 4° Jean-Jacques ;
  • 5° Jacquette ;
  • 6° Valence ;
  • 7° Suzanne.

III. Pierre Verdelhan, seigneur des Molles, fit hommage, en 1668, à l'évêque de Mende. Il épousa Anne du Mas, dont il eut :

  • 1° Daniel, qui suit ;
  • 2° Jacques, sieur de Valmale ;
  • 3° Jeanne, mariée au sieur de la Rouvière.

IV. Daniel Verdelhan, seigneur des Molles, coseigneur de Saint-Germain de Calberte, avocat au Parlement de Toulouse, épousa, le 17 novembre 1707, Diane de Teule de Camboux, fille de Henry Teule, maire de Saint-Etienne Vallée-Française, et de Lucrèce de Cabiron. Il acquit, en 1728, un droit de sépulture dans l'église de Saint-Germain. Ses enfants furent :

  • 1° Pierre-Jacques, qui suit ;
  • 2° Jacques, conseiller et premier médecin de S.A.R. Monseigneur le prince de Condé, docteur régent de la Faculté de Paris en 1744 ;
  • 3° Louis ;
  • 4° Simon, sieur du Poujol, avocat au Parlement de Toulouse ;
  • 5° Julie-Madeleine, mariée, le 14 février 1743, à Philippe de Salin, seigneur de Saillan ;
  • 6° Anne.

V. Pierre-Jacques Verdelhan, seigneur des Molles, coseigneur de Saint-Germain de Calberte, avocat au Parlement de Toulouse, épousa, le 10 novembre 1733, Marguerite Canonge, fille de Jean Canonge et de Jeanne Vellay.

Il fit constater par le juge de Saint-Etienne Vallée-Française que « tous les titres de la maison de la Combe de Thonas, habitée par feu Pierre Verdelhan, son grand-père, avaient été brûlés par les fanatiques en 1705 ». Il laissa de son mariage :

  • 1° Jean-Daniel, qui suit ;
  • Jacques-Gaspard, prêtre, qui refusa, en 1791, le serment constitutionnel et mourut en déportation à l'hôpital Saint-André de Bordeaux le 24 août 1794 ;
  • 3° Léon-Maurice, sous-lieutenant au régiment de Condé-infanterie ;
  • 4° Pierre-Marie, sous-lieutenant au régiment de Bourbon-infanterie ;
  • 5° Jeanne, mariée, le 11 juin 1752, à Olivier de Tessier, seigneur de Saint-Frézal, la Vernède.

VI. Jean-Daniel de Verdelhan, seigneur des Molles, Saint-Germain de Calberte, prit part, en 1789, à l'Assemblée de la Noblesse du Gévaudan. Il épousa, le 22 février 1764, Catherine-Elisabeth du Solier, dont il eut :

  • 1° Simon-Marcel, qui suit ;
  • 2° Julie-Elisabeth ;
  • 3° Marie-Sophie ;
  • 4° Xavier.

VII. Simon-Marcel de Verdelhan des Molles épousa, le 2 brumaire an XII, Elisabeth-Joséphine de Cadolle, dont il eut :

  • 1° Léon-Charles, qui suit ;
  • 2° Calixte ;
  • 3° Gustave ;
  • 4° Clodomir ;
  • 5° Marie.

VIII. Léon-Charles de Verdelhan des Molles, élu, en 1848, représentant du peuple, puis membre du Corps législatif, épousa, le 6 février 1836, à Langogne, Noémi-Marie-Louise Quinsart d'Espradels, héritière de sa famille. Il fut père de :

IX. Paulin-Albert de Verdelhan des Molles, conseiller général de la Lozère, maire de Langogne, agronome distingué, marié, le 21 février 1865, à Jeanne-Marie Jourda de Vaux de Foletier, dont il eut :

  • 1° Cécile ;
  • 2° René-Charles, qui suit ;
  • 3° Marthe, mariée, le 8 mai 1895, à Ludovic de Soualhat de Fontalard ;
  • 4° Paul, marié, le 3 juin 1908, à Pauline Peeters dont :
    • A. Xavier ;
    • B. Joseph ;
    • C. Michel ;
    • D. Jeanne ;
    • E. Marie-Thérèse.
  • 5° Madeleine, mariée, en 1918, au baron Jacques de Lavigerie.

IX. René-Charles de Verdelhan des Molles, conseiller général, maire de Langogne, épousa, le 22 juin 1893, à Cécile de Colombet de Landos, fille d'Anatole de Colombet de Landos, sénateur de la Lozère, décédée au château de Barre, à Langogne, le 31 janvier 1926. De ce mariage sont nés :

  • 1° Jean ;
  • 2° Bernard, enseigne de vaisseau, observateur d'hydravion, mort au champ d'honneur le 14 mai 1918, chevalier de la Légion d'honneur, Croix de guerre avec palme ;
  • 3° Marie ;
  • 4° Henri ;
  • 5° Alix ;
  • 6° Jacques ;
  • 7° Pierre.

Branche B.

L'auteur de cette branche, dite « des seigneurs des Fourniels », est Raymond Verdelhan, dont le degré de parenté avec l'auteur des Verdelhan des Molles n'a pu être établi avec certitude.

I. Raymond Verdelhan, du mas de Trepestel (commune de Saint-Germain de Calberte), épousa Jeanne Raymond, sœur de noble Jean Raymond, seigneur du Mazelet. Il fut père de :

II. Jean Verdelhan, sieur des Fourniels, marié, le 30 septembre 1612, à Françoise Sabatier, fille de François Sabatier, sieur de Soleirols, et de Françoise Valette. Ses enfants furent :

  • 1° Jean ;
  • 2° Pierre, qui suit ;
  • 3° Jeanne, mariée à Jean du Puy.

III. Pierre Verdelhan, sieur des Fourniels, épousa, le 27 mars 1652, Lucrèce de Valmalette, fille de Luc de Valmalette et de Françoise de Castel. Ses enfants furent :

  • 1° Jacques, qui suit ;
  • 2° Annibal, qui a fait la branche C ;
  • 3° Pierre, lieutenant du juge de Saint-Etienne Vallée-Française ;
  • 4° Jeanne, mariée au sieur Privat.

IV. Jacques Verdelhan, écuyer, sieur des Fourniels, capitaine au régiment de Noailles-cavalerie, épousa, le 25 octobre 1698, Elisabeth de Beauquesne, dont il eut :

  • 1° Jacques-Antoine ;
  • 2° Jean ;
  • 3° Bernard, qui suit ;
  • 4° Antoinette, mariée à Pierre de Bonal, de Saint-Etienne Vallée-Française ;
  • 5° Jeanne, mariée, le 4 octobre 1733, à Pierre de Béringuier.

V. Bernard Verdelhan, écuyer, sieur des Fourniels, épousa, le 11 novembre 1754, à Chantelle en Bourbonnais, Françoise Artaud, dont il eut :

  • 1° Jacques-Antoine ;
  • 2° Gabrielle-Françoise-Angélique ;
  • 3° Jeanne-Toinette-Léonardine-Simonne.

Branche C.

IV. Annibal Verdelhan des Fourniels épousa, le 3 décembre 1696, Françoise le Vieux, dont il eut :

  • 1° Jacques, qui suit ;
  • 2° Marie, marié, le 25 mai 1727, à Claude de Moreton, comte de Chabrillan, seigneur du mandement d'Alègre, Saint-Jean le Centenier, etc.

V. Jacques Verdelhan, seigneur des Fourniels, Saint-Nazaire, conseiller-secrétaire du roi, maison et couronne de France, fermier général de Sa Majesté, conseiller, maître d'hôtel de la reine, épousa Marie-Madeleine Morin, dont il eut :

Bathilde-Madeleine-Félicité, mariée, le 28 février 1752, à Jacques de Moreton, comte de Chabrillan, chevalier de Saint-Louis, maréchal des camps et armées du roi.


Communicat. de M. R. de Verdelhan – Biens nobles du Gévaud. (dans Bull… de la Loz.), 173. – Abbé Foulquier, Notes hist. sur les paroisses des Cévennes (dans Courr. de la Loz.), II, 79. – Arch. Loz., C. 219, 200, 253, 2015 ; G. 843 ; H. 13.

armorial_du_gevaudan_lescure.txt · Dernière modification: 2017/01/23 22:07 (modification externe)