Lignée des Verdelhan

Histoire de la famille Verdelhan

Outils pour utilisateurs

Outils du site


annuaire_de_la_noblesse_de_france_reverend

L'Annuaire de la Noblesse de France (Révérend)

Titre original (1843) : Annuaire de la pairie et de la noblesse de France et des maisons souveraines de l'Europe

L'Annuaire de la noblesse de France était un périodique fondé en 1843 par André Borel d'Hauterive. Par la suite il fut continué sous la direction du vicomte Albert Révérend.

Liste des volumes du périodique sur Gallica

Les Verdelhan dans ce périodique

On retrouve les Verdelhan des Molles dans l'ouvrage de 1905, et les Verdelhan des Fourniels dans celui de 1911.

Volume 61 (63ième année) - 1905

VERDELHAN DES MOLLES

Cette famille, originaire du diocèse de Mende, établit sa filiation régulière, depuis un Pierre Verdelhan, habitant au commencement du XVIIe siècle Chénas, paroisse de Saint-Germain de Calberte, que des généalogies modernes ont rattaché sans documents historiques à l'appui à une famille plus ancienne, qui possédait au XIVe siècle la seigneurie de Merveillac, paroisse de Saint-Jean de Chambon de Dese, et qui s'est éteinte après 1672.

I. Pierre Verdelhan, habitant à Chénas, est connu par le contrat de mariage de son fils, Daniel, qui suit.

II. Daniel Verdelhan, de la religion reformée, épousa le 30 avril 1608, Jeanne Planque, et mourut à Toulouse le 1er septembre 1636, ayant testé en faveur de ses sept enfants légitimes, et de trois filles bâtardes, qu'il nomme dans ses testaments et codiciles.

III. Pierre Verdelhan, sieur des Molles, fils aîné de Daniel, qui précède, épousa Anne Dumas, dont : 1° Daniel, qui suit ; 2° Jacques, sieur de Valmale, et 3° Jeanne, mariée au sgr de la Rouvière.

IV. Daniel Verdelhan, sgr des Molles, etc., docteur en droit, avocat du parlement de Toulouse, né…, † le 16 août 1742; épousa, par contrat du 17 novembre 1707, Diane Teule des Camboux, le 13 février 1730, fille d'Henry, maire de Saint-Etienne de Valfrancisque, et de Lucrèce de Cabiron, dont :

  • 1° Pierre-Jacques, qui suit ;
  • 2° Jacques, conseiller et premier médecin du prince de Condé, né le 20 septembre 1710 ;
  • 3° Louis, né le 8 novembre 1715 ;
  • 4° Simon, sgr de Poujol, avocat au parlement de Toulouse, né le 1er avril 1725 ;
  • 5° Julie-Madeleine, née le 23 mai 1718 ; mariée le 14 février 1743, à Philippe Dessalin, sgr de Sailhan, Lelze ;
  • 6° Anne, née le 17 mars 1722.

V. Pierre-Jacques Verdelhan des Molles, sgr des Molles, la Garde, etc., la Combe de Thonas, etc., avocat au parlement de Toulouse, né le 11 décembre 1708, † à Toulouse en 1752 épousa, contrat du 10 novembre 1733, fille de Jean et de Jeanne Vellay, dont :

  • Jean-Daniel, né le 24 juin 1737 ;
  • Jacques-Gaspard, prêtre, né le 13 juin 1739 ;
  • 3° Léon-Maurice, sous-lieutenant au régiment de Condé-infanterie, né le 14 juin 1744 ;
  • 4° Pierre-Marie, né le 8 septembre 1747 ;
  • 5° Jeanne, née le 11 juin 1735, mariée le 1er novembre 1752 à Jean-Olivier de Teissier, sgr de Saint-Frézal de la Vernède.

Cette famille s'est perpétuée par Simon-Marcel, qui suit, et descend d'un des frères ci-dessus.

VII. Simon-Marcel Verdelhan des Molles, né vers 1770. épousa Joséphine-Elisabeth Cadolle, dont au moins :

  • 1° Charles-Léon, qui suit ;
  • 2° Calixte, maire d'Alais, qui a laissé postérité représentée de nos jours.

VIII. Charles-Léon Verdelhan des Molles, avocat à Alais, député de la Lozère, à l'Assemblée constituante (1848) et au Corps législatif (1852-57), né a Saint-Germain de Calberte (Lozère) le 30 janvier 1805, † le 15 décembre 1868, il laissa au moins un fils, Albert, qui suit.

IX. Albert de Verdelhan des Molles, épousa vers 1864 Marie Jourda de Vaux, fille de Marie-Francois-Marcelin et de Marie-Jeanne-Catherine Gravier de Vergennes, dont au moins un fils, qui suit.

X. René Verdelhan des Molles, conseiller général de la Lozère, a épousé Mlle de Colombet de Landos, dont il a deux fils : Jean et Bernard.


Une autre famille du même nom, fixée à la fin du XVIe siècle, paroisse de Saint-Germain de Calberte où demeurait aussi la précédente, et qui pourrait avoir une origine commune avec elle, établit sa filiation régulière depuis Reymond Verdelhan, qui testa le 30 janvier 1611 ; il a laissé postérité connue de nos jours, sous le nom de Verdelhan des Fourniels, qui a été maintenue dans sa noblesse, par lettres patentes de mai 1816, et qui compte des représentants.

Ces différentes familles portent pour armoiries : Écartelé : aux 1er de sable à l'étoile d'argent ; au 2e d'azur à trois coquilles d'or, 2. 1, au 5e d'azur au lion d'or ; au 4e de gueules à six besans d'argent, 3, 2. 1.

Retrouver cette notice sur Gallica

Volume 67 (69ième année) - 1911

VERDELHAN DES FOURNIELS

Cette famille, que l'on trouve fixée a Saint-Germain de Calberte, à la fin du XVIe siècle, parait avoir une origine commune avec la famille Verdelhan des Molles (Annuaire de la Noblesse, 1905, p. 470), dont la sgrie des Molles était située au même lieu, bien que le point d'attache n'ait pas été établi historiquement.

I. Reymond Verdelhan, du Mas de Frepestel, testa le 30 janvier 1611, et laissa de Jeanne Reymond, entre autres enfants, un fils, qui a continué la filiation.

II. Jean Verdelhan, sr des Fourniels, testa le 8 avril 1621, laisant un fils, qui suit.

III. Pierre Verdelhan, sr des Fourniels, épousa, par contrat du 27 mars 1652, Lucrèce Valmatète, dont 1° Jacques, qui suit ; 2° Annibal, auteur d'un rameau cadet ci-après ; 3° Pierre, lieutenant de juge de Saint-Etienne de Valfrancisque, qui testa le 19 avril 1733.

IV. Jacques Verdelhan, sr des Fourniels, lieutenant au régiment de Crillon-cavalerie (12 mars 1688, puis capitaine, né le 21 juillet 1649, épousa, par contrat du 25 octobre 1698, Elisabeth Beauquesne, dont : 1° Bernard, qui suit ; 2° Antoinette, mariée à Pierre Bonnal ; 3° Jeanne, mariée le 4 octobre 1733, à Pierre de Beringuier.

V. Bernard Verdelhan, des Fourniels, lieutenant de grenadiers au régiment de Beauvaisis, né le 14 mars 1714, épousa, le 11 novembre 1754, Françoise Artaud, fille d'Antoine et de Claudine Arnoux, dont un fils, qui suit, et deux filles.

VI. Jacques-Antoine Verdelhan, sr des Fourniels, négociant et président de la chambre de commerce de Bordeaux, conseiller général de la Gironde, ☼, fut maintenu dans sa noblesse, avec anoblissement en tant que besoin, par lettres patentes du 4 mai 1816. (Cf. Titres, Anoblissements et Pairies de la Restauration, VI, p. 418-19); né à Chantelle-le-Château (Allier) le 9 mai 1756, †…. épousa, le 9 septembre 1785, Jeanne-Marie-Adelaïde Daudier, fille de Daniel, procureur au bureau des finances de Tours, et de Jeanne-Renée-Françoise Jousse, dont au moins 1° Jacques-Aimé, né à Tonneins le 15 juin 1793; 2° Jacques-Isidore qui suit,

VII. Jacques-Isidore Verdelhan des Fourniels, capitaine de chasseurs à cheval, ☼, chevalier de Saint-Louis; né à Bordeaux le 11 novembre 1795, † à Bordeaux en septembre 1884; épousa Marie-Madeleine Guidon, dont un fils, qui suit.

VIII. Jacques-Victor Verdelhan des Fourniels, receveur particulier des finances, ☼, né à Lyon le 10 août 1819, † le 6 mai 1882.

RAMEAU CADET

IV bis. Annibal Verdelhan, marchand à Saint-Etienne, né le 5 mai 1652, épousa à Nîmes, le 3 janvier 1696, Françoise Le Vieux, fille de Daniel Le Vieux, et de Françoise Clessé, dont 1° Jacques, qui suit; 2° Marie, née le 26 février 1704, mariée, le 25 mai 1727, à Claude de Moreton, dit le comte de Chabrillan, sgr de Boisson.

V. Jacques Verdelhan, sr des Fourniels, chargé des affaires du roi de Pologne en France, conseiller secrétaire du roi, maison et couronne de France en la grande chancellerie (1748-1763), fermier général (1754-1763), maitre d'hôtel de la reine, né à Nimes le 23 février 1690, † à Paris, le 7 novembre 1763, il avait épousé Marie-Madeleine Morin, fille de M. Morin, sr de la Sablonnière, dont : 1° N…, né le 6 juillet 1734, mort jeune; 2° Bathilde-Madeleine-Félicité, née le 30 juin 1732, † le 6 mars 1765; mariée, par contrat du 28 février 1752, à Jacques de Moreton, dit le comte de Chabrillan, sgr de Boisson, d'Aligre, etc.

ARMES : Ecartelé : au 1er de sable à l'étoile d'argent ; au 2e d'azur à trois coquilles d'or, 2, 1, au 3e d'azur au lion d'or ; au 4e de gueules à six besants d'argent, 3, 2, 1.

Retrouver cette notice sur Gallica

annuaire_de_la_noblesse_de_france_reverend.txt · Dernière modification: 2017/01/23 22:07 (modification externe)